Conservatoire collaboratif des messages personnels

diffusés sur BBC pendant la guerre de 39-45

  • Mise à jour le 02 septembre 2017 , concerne les messages datés.

Melponène se parfume à l'Héliotrope

de Michel Augeard

Retrouvez dans ce livre les explications de plusieurs centaines de messages contenus dans le site.

Contacter Michel Augeard par mail

Melpomène se parfume à l'Héliotrope de Michel Augeard

Votre contribution

Un message nouveau, une variante, une interprétation, une nouvelle date, une référence manquante, une correction ? Merci de nous le faire savoir à l’aide du formulaire ci-après !

captcha

Visiteurs depuis le 30/04/2013

4.png4.png2.png7.png8.png
Aujourd'hui8
Hier43
Semaine51
Mois964
Total44278

Il y a actuellement ...

1
Online

mardi 24 octobre 2017 09:27

9 mars 1943

Ce courrier annonçant la liste des messages est adressé au directeur de la section F du SOE, celle qui, bien que dirigée par un britannique, donnait une certaine forme d’autonomie aux agents du BCRA. Il émane manifestement de responsables de la section F du SOE, celle que Churchill avait crée pour « mettre le feu à l’Europe » et qui était la chasse gardée des anglais. Il s’agit de la liste des messages convenus avec le terrain et destinés à la section F pour la lune de mars 1943. L’auteur de cette lettre, le Major Bourne-Patterson demande à son destinataire, le Capitaine E.S. Piquet Wicks de lui faire parvenir la liste des messages destinés à la section RF pour la même période. On notera avec intérêt la teneur du court message ajouté à la main : « Vous comprendrez que ces messages sont réservés à votre information exclusive et qu’ils ne doivent à aucun prix venir à la connaissance des Français Libres ! »

Suit alors une liste de 109 messages parmi  lesquels on reconnaît le message par lequel Henri Dericourt commence sa carrière au service du SOE : « Le vent venu du large déchire la voile comme avec les dents. » En fait, il semble que le message diffusé le 17 mars 1943 pour annoncer l’atterrissage du Lysander amenant 4 agents britanniques pour repartir aussitôt vers l’Angleterre avec 4 autres agents, ait été retenu ou diffusé sous une forme plus simple : « Le vent déchire la voile avec les dents ».

On trouve également le message dont trois auteurs, participants de l’opération qu’il annonçait ont retenu chacun une version différente : Où est l’amour, la mort n’approche pas/Tout ce qui apporte de l’amour éloigne de la mort/Tout ce qui approche de l’amour éloigne de la mort ! Les trois résistants ont bien compris le sens général du message initial diffusé le 12 mars 1943 : Tout ce qui touche l’amour est sauvé de la mort !

On notera aussi avec intérêt que les deux plus célèbres messages personnels : « Les sanglots longs des violons de l’automne »/ «  Bercent mon cœur d’une langueur monotone. » figurent dans cette liste, mais sous une forme un peu différente de celle qui sera diffusée les 1er et 5 juin 1944 : « Les sanglots longs des violons d’automne »/  «  Bercent mon cœur d’une langueur monotone. »

Page 1/5
Page 2/5
Page 3/5
Page 4/5
Page 5/5

9 mars 1943, suites

Dans le courrier qui accompagnait la liste des messages retenus pour le service F du Soe en mars, le Major Bourne-Patterson demandait au Capitaine E.S. Picket-Wicks de lui faire parvenir ceux qui avaient été retenus pour la section FR. C’est donc cette liste que vous trouverez ci-dessous. On découvre dans cette liste une pratique relativement peu répandue, celle qui consiste à ne donner que les mots essentiels qui figureront dans le message qui sera diffusé. Par exemple, si l’on entendait les mots « René et 30 », dans un message de la BBC, quel que soit le reste de la phrase, on savait que c’était le message que l’on attendait et qu’il fallait se préparer à l’opération prévue. C’est un message de ce type qui fut utilisé pour annoncer le départ pour Londres de Jean Moulin et du Général Delestraint. Il est vraisemblable que la liste des messages destinés à la section RF pour la lune de février 1943 dont nous ne disposons pas, devait comporter un message du genre : « Maman et 28 » C’était les deux mots clés à repérer et quand le message : « La maman de Léontine a fêté ses 28 ans », fut diffusé le 12 février 1943, Jean Moulin sut que ce message s’adressait à lui !