Conservatoire collaboratif des messages personnels

diffusés sur BBC pendant la guerre de 39-45

  • Mise à jour le 03 novembre 2018 , concerne les messages non datés.

Melponène se parfume à l'Héliotrope

de Michel Augeard

Retrouvez dans ce livre les explications de plusieurs centaines de messages contenus dans le site.

Contacter Michel Augeard par mail

Melpomène se parfume à l'Héliotrope de Michel Augeard

Votre contribution

Un message nouveau, une variante, une interprétation, une nouvelle date, une référence manquante, une correction ? Merci de nous le faire savoir à l’aide du formulaire ci-après !

captcha

Visiteurs depuis le 30/04/2013

7.png0.png6.png9.png1.png
Aujourd'hui64
Hier51
Semaine219
Mois805
Total70691

Il y a actuellement ...

1
Online

jeudi 13 décembre 2018 20:02

La dernière voix des « Français parlent aux Français » s’est tue.

Le 21 juin dernier, Miriam Gilou-Cendrars nous a quittés dans sa 99ème année. La fille de Blaise Cendrars[1] était née en 1918. Voici ce qu’André Gillois[2] raconte d’elle dans son « Histoire secrète des Français de Londres ».

« Dans l’énumération de ces familles d’exilés, je n’aurais garde d’oublier Blaises Cendrars et sa fille Miriam. Celle-ci l’avait suivi à Londres en 1940 ; en 1940, il partit pour Narvik en l’y laissant seule. Une suite de contretemps l’empêcha de repasser par l’Angleterre. Miriam y eut été abandonnée si Blaise, avant son départ, n’avait eu l’idée de prier Jean Oberlé [3]de veiller sur elle. Il s’en occupa si bien qu’il lui présenta un jour celui qui allait devenir son mari, le seul membre de l’équipage du sous-marin Surcouf qui eût choisi de rester en Angleterre pour combattre, le regretté Gilou.[4] (….) Cependant, Miriam Cendrars avait trouvé un emploi chez une photographe célèbre, Germaine Kanova[5] qui l’envoyait chez Eden, chez Benes, chez Masaryk, chez toutes les personnalités étrangères réfugiées à Londres pour constituer une galerie de portraits historiques. Georges Bori[6]s la prit sous sa protection et lui enseigna l’art de faire une revue de presse. Avant d’obtenir un engagement, elle dut passer un examen. Elle arriva à Carlton Gardens [7]en chaussettes blanches et un ruban dans les cheveux, devant un jury qui réunissait pour interroger cette petite jeune fille un certain nombre de gens importants : MM. René Pleven, Jacques Soustelle, Robert Marjolin et Raymond Aron. »

Chargée d’une revue de presse destinée au Général de Gaulle, elle entra dans l’équipe des « Français parlent aux Français » où elle lisait des messages personnels et animait une émission pour les enfants. Elle devint ensuite journaliste avant de se consacrer à la mémoire de son père. Elle était la mère du cinéaste Thomas Gilou. Longtemps membre de l’Association des Amis de Pierre Bourdan, puis de Radio-Londres, c’est elle qui avait eu l’idée d’un nouveau travail sur les messages personnels.

 


[1] Poète, écrivain, journaliste, aventurier.

[2] 1902.2004. Membre du réseau Carte au début de la guerre, il devint animateur du temps de parole réservé à la France Libre sur la BBC, « Honneur et Patrie » puis porte parole du général de Gaulle.

[3] Peintre et illustrateur français, il fut l’un des piliers de l’émission « Les Français parlent aux Français » sur la BBC de 1940 à 1944. Il est l’auteur de ce que l’on peut considérer comme la « bible » de l’émission, « Jean Oberlé vous parle ! »

[4] https://en.wikipedia.org/wiki/Albert_Edouard_Gilou

[5] https://www.defense.gouv.fr/fre/actualites/articles/le-saviez-vous-germaine-kanova-premiere-femme-photographe-de-guerre-militaire

[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Boris

[7] Le quartier général de la France Libre à Londres.

 

http://divisionfrancaiselibre.eklablog.com/disparition-de-miriam-cendrars-ffl-une-francaise-qui-parlait-aux-franc-a145907440

http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=71028

Histoire secrète des Français à Londres de 1940 à 1944 André Gillois Hachette Littérature.1972-73.